Mafia K’1 Fry 1960’s VS 2000’s – Entrevue !

Tout le monde connaît le clip légendaire de la Mafia K’1 Fry intitulé Pour ceux sorti en 2003 sur l’unique album du collectif, La cerise sur le ghetto. Ces derniers temps on a pu assister à une sorte de remaniement de la vidéo ou d’un côté le clip de la Mafia K’1 Fry et de l’autre une adaptation libre avec des images de loubard des années 60 en France. J’ai voulu en savoir plus et ça m’a donc donné envie de m’entretenir avec l’auteur de cette œuvre.

Peux-tu te présenter ? 

Martinus Walla$, rappeur et monteur vidéo amateur entre autres, originaire de la capitale du Bon Roi René, français de nationalité, cévenol de tripes et napolitain de cœur. Je suis également l’auteur du site « Un Peu d’Histoire du Milieu français » consacré au grand banditisme hexagonal et qui a son petit succès, même si j’suis plus très actif depuis 2-3 ans.

À ce que je vois, tu es rappeur aussi ? 

Et ouais rappeur 100% autoproduit, que ce soit au niveau des morceaux, des clips ou des disques. Après 12 ans d’absence (j’avais sorti 3 street CD à l’adolescence) j’suis revenu l’an dernier au micro avec le double album Georges Best Of/12 Ans Plus Tard qui a connu un succès phénoménal à travers le monde (160 disques écoulés) ahha.

Romance dans l’Ghetto c’est le nom de ton dernier album ?

C’est mon prochain EP 8 titres qui devrait sortir d’ici peu, du lourdingue en perspective allant du G-Funk au Type Jul en passant par du boom-bap bien new-yorkais… le premier clip tiré de l’album est déjà sorti, Entre Crépuscule et Aube (cours le voir c’est d’la bombe !).

Comment tes venues l’idée de vidéo pour le clip POUR CEUX de Mafia k’1 Fry ?

L’idée m’est venue il y a quelque temps, alors que je cherchais des images du Festival du Rock du Palais des Sports de 1961, un évènement qui était complètement parti en couille à l’époque (bagarres dans la foule, salle de concert complètement saccagée, affrontements avec les flics, etc.).

De là j’ai découvert tout un tas d’images d’archives sur le phénomène des Blousons Noirs, notamment sur le site de l’INA. Cette thématique nouvelle de la jeunesse rebelle et hors de contrôle était très à la mode à l’époque, ce qui a valu à la télé française de consacrer beaucoup de reportages à ce sujet. J’me suis alors mis à récupérer toutes ces images dans l’idée de faire un joli montage bien dynamique, mais je ne savais pas trop sous quel angle l’attaquer… c’est alors que j’ai eu cette illumination : faut mettre du rap par-dessus, pour créer une sorte d’anachronisme extrême tout en soulignant la permanence d’une jeunesse prolétaire turbulente et rebelle à travers les décennies. Le clip de POUR CEUX s’est alors rapidement imposé, étant le clip racailleux par excellence dans l’histoire du rap français, y’a clairement eu un avant et un après. Le parallèle entre les racailles en jogging des années 2000 et les rockers en blouson noir des années 60 me semblait à la fois amusant et judicieux. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux époques, et en même temps y’a beaucoup de choses qui se maintiennent.

Tu travailles dans les métiers de l’image ?? 

Non pas du tout, juste un jeune autodidacte (bang bang !)

 As-tu d’autres projets dans ce sens ??

J’avais dans l’idée de faire un truc dans le même style avec des images des années 70-80, je ne sais pas trop sur quel son, j’ai du mal à trouver un morceau et un clip aussi évocateurs que Pour Ceux tout en ayant cette touche universelle, comme un genre d’hymne des cités du monde entier… Bref on verra bien, j’suis pas pressé !

Tes influences rap Fr et Us ? 

Rap fr : Time Bomb, Doc Gyneco, la Cliqua, Lunatic, Fonky Family, Jul, Svinkels

US : Wu-Tang Clan, Nas, Mobb Deep, Notorious Big

Merci

De rien, à plus Montréal !

 

 

 

author
Éditorialiste, musicien/mélomane. J’ai la plume passionnelle. Toujours le petit coup de crayon afin de souligner l'histoire et les tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *