ROCK/RAP – Crossover – Part 1 (1968-1986)

– Aerosmith – Public Enemy – Anthrax – Eric Burdon & The Animals ect..

Édito

Si l’on parle de rap on parle forcément de rock. Ce mariage des deux genres a commencé officiellement avec de grands guillemets au milieu des années 80 ou certaines personnes ont eu cette présence d’esprit de tenter quelque chose de nouveau. Également et pour la petite histoire, le rap découle de la musique disco et s’en est allé par la suite vers des breaks beat pour enfin devenir le Boom Bap et se transformer dans tous les genres et sous genre que nous connaissons aujourd’hui.

Le Rock/Rap

À la volée, quelques artistes et producteurs qui ont œuvré à la naissance de ce crossover appelé ; Rock/Rap, au sens large du terme bien sûr ; LL Cool J, Jon Zazula, The Fatback Band, Tone Loc, Red Hot Chilli Peppers, Rage Against the machine, Rick Rubin. Certains seront mis en lumière du fait de leur importance. Dès les années 90, nous verrons que certaines personnes accéléreront le pas afin de monter le genre encore plus haut et un certain Happy Walters y sera pour beaucoup.

Une photo de Rick Rubin avec Run, rappeur de Run DMC et co-fondateur avec Rick Rubin du label Dej Jam

Ce désir d’en avoir plus

Il m’est plus souvent arrivé de rêver de collabs que d’en écouter. Le rap à tellement déteint dans la Pop culture qu’on a pu retrouver de son ADN dans tellement de genres et sous genres musicaux qu’il est rendu inévitable. L’une des collab les plus connues et les plus importantes ; Run DMC et Aerosmith.

Bien avant Run Dmc/Aerosmith, P.E/Anthrax…

Il y a un début que les amateurs du genre connaissent forcément, Run DMC et Aerosmith. Également, le classique Public Enemy et Anthrax avec Bring the noise qui initialement était une chanson de P.E, sorti en 1987. 1991 à la demande d’Anthrax, P.E enregistre une nouvelle version de la chanson avec le groupe de métal. Cette nouvelle version ouvrira les portes à P.E sur une tournée commune avec Anthrax et sur un nouveau public. Démocratisation culturelle du rap.

Eric Burdon & The Animals

1968, Eric Burdon sur son album Every One of Us dévoile la chanson Year of the Guru où l’on peut se demander si le chant n’était pas déjà du rap ? Ceci 5 ans avant que Coke La Rock prenne le micro sur des breaks beat à NY et qu’officiellement, le rap naisse. Nous assistons ici à un crossover des plus intéressants quelque peu tombé dans l’oubli.

Coke La Rock, Breakbeats & The Fatback Band

5 ans après nous sommes en 1973 et le groupe The Fatback Band sort King Tim III. Cet été, nous avions consacré un article afin de fêter les 47 ans de la naissance officielle du rap, soit le 11 août 1973. Ce jour là, Cock La Rock prend le micro pour la première fois et rape des semblants de vers sur des mix de Breakbeats…. quelque chose vient de commencer….

6 ans plus tard, 1979, le groupe The Fatback Band a envie d’essayer quelque chose de différent sur son 12e album et signe donc la pièce ; King Tim III. Dans un premier temps, cette chanson figure sur la face B de l’album, mais vu son succès et le côté nouveau de la chose, elle sera rééditée sur la face A du disque. Nouvelle tentative d’un crossover assez réussie découlant des racines disco du rap.

La formule secrète ?

Sur une période s’échelonnant sur une quinzaine d’années, nous assistons aux débuts fébriles d’un crossover. Eric Burdon and the Animals, Fishbone ou encore Sucidal Tendencies, chacun à sa façon tente l’expérience d’un rock au rythme syncopé, groovy, sortant des carcans d’un rock à la linéarité bien établie. On ne parle pas encore de Rock/Rap, il est sûrement trop tôt, surtout Eric Burdon, nous sommes à la fin des années 60, mais nous assistons à un changement musical. Il est majeur de rappeler l’importance d’un groupe comme les Beatles durant les années 60 et oh combien ils ont apporté rythmiquement à la musique.

Avant que de plus en plus de groupes des deux genres se marient il y a eu aussi une autre manière un peu plus sournoise de faire le mariage, c’est à travers le sample. À ce propos, notre article sur le documentaire Copyright Criminals saura vous éclairer sur la problématique très présente dans les années 80 et 90 dans le rap.

Rap/Métal

En juillet 1984 sort cette chanson de The Lone Rager intitulé Metal Rap. Cette pièce interprétée par Jon Zazula serait la première chanson Métal/Rap sorti officiellement. Fait très intéressant, Jon Zazula fonde le label Megaforce records en 1982 et signe Metallica assez vite.

L’envolée du genre est proche …

Entre 1986 et 1995, le groupe Shrinky Dinx se forme et deviendra plus tard ; Sugar Ray. Avant que le groupe devienne populaire en 1995 et sous cette deuxième appellation, il sortira la chanson Caboose qui plus tard sera rééditée sur le premier album de celui-ci au nom de Sugar Ray. Il y a dans cette chanson des teintes d’un chant rappé comme ce sera le cas pour d’autres groupes dès les années 90. Sugar Ray est parmi les premiers à enclencher cette fusion.

On dit du groupe qu’il est un précurseur du sous-genre Néo-Métal que nous verrons en détail dans la partie 3 de ce dossier sur le crossover Rock/Rap.

Le début des années 90 approche et le crossover commence à se renforcer considérablement.

À suivre…

author
Éditorialiste, musicien/mélomane. J’ai la plume passionnelle. Toujours le petit coup de crayon afin de souligner l'histoire et les tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *